Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rémy Solnon, passionné jusqu'au bout de sa plume.

Publié le par Plaisir Automobile

Lotus 36

 

Alan D : Bonjour Rémy, peux-tu tout d’abord te présenter ?

Bonjour Alan ! Je suis un passionné de voitures d'exception, de sport automobile et de montres mécaniques. J'ai écrit deux livres liés à ces passions : "Lotus Esprit - le grand tourisme à l'anglaise" en 2007 et "Montres & automobiles de prestige" l'année dernière.


Esprit de livres

En fait, j'ai écrit mon premier livre après un constat simple : il n'existait aucun ouvrage en français retraçant toute l'histoire de l'Esprit, cette fabuleuse GT qui fut le fer de lance emblématique de Lotus pendant 28 ans. Je me suis donc lancé dans l'écriture de ce livre, fort de ma passion et de mes archives réunies pendant plusieurs années. Principale originalité du livre : chaque version de l'Esprit est illustrée par des photos inédites provenant de propriétaires passionnés comme moi.

 

AD : finalement quelle est ta première passion, l’automobile ou l’horlogerie ?

L'automobile, depuis mon plus jeune âge ! J'ai grandi à l'époque où les constructeurs de prestige s'affrontaient en lançant des supercars plus impressionnantes les unes que les autres : Lamborghini Countach, Ferrari Testarossa ou F40, McLaren F1, Jaguar XJ 220, ou encore les "exotiques" Cizeta Moroder et Vector W8... Il m'arrivait d'en croiser certaines l'été sur la presqu'ile de Saint Tropez...

 

AD : Comment t'es venue cette passion pour la marque Lotus ?

 

Ma passion pour la Lotus Esprit est née après avoir vu les exploits de l'Esprit S1 submersible de James Bond - la fameuse "Wet Nellie" - dans "L'Espion qui m'aimait". Mais ce fut la lecture d'un article sur l'Esprit Turbo SE dans le magazine Automobile Sport & Prestige en 1990 qui me rendit définitivement "accro". Son titre provocateur résumait bien la philosophie de la voiture : "pour faire la course, pas ses courses". Il était illustré par une superbe Esprit SE couleur British Racing Green. J'aurai plus tard la chance de pouvoir conduire quotidiennement le même modèle et de réaliser ainsi mon rêve.

 

AD : Comment t’est venue cette passion pour l'horlogerie ?

J'aime les belles montres et la mécanique horlogère m'a toujours fasciné. J'admire les prouesses tant technologiques qu'esthétiques que sont capables de réaliser les manufactures au niveau des mouvements. Il faut parfois plusieurs mois pour réaliser un mouvement assemblé et décoré entièrement à la main. Du grand art ! En plus, j'ai vécu plusieurs années dans le Doubs, berceau de l'horlogerie française, juste à la frontière de la Watch Valley suisse, ce qui m'a permis de vivre pleinement cette passion.

La haute horlogerie partage de nombreux points communs avec les voitures d'exception. Elle utilise des matériaux et des technologies qui sont directement issus de la compétition. C'est donc tout naturellement que je me suis intéressé aux partenariats que les manufactures horlogères ont noués avec l'automobile de prestige et la course automobile. Ils se sont multipliés depuis plusieurs années, donnant naissance à des montres exceptionnelles. Certaines vont jusqu'à reproduire des détails esthétiques des voitures qu'elles célèbrent, comme les TAG Heuer pour McLaren SLR, Parmigiani Fleurier pour Bugatti ou Cvstos pour Pagani, pour ne citer qu'elles. Ce fut un travail de recherches passionnant qui m'a permis de découvrir la genèse de chaque montre grâce à la pleine collaboration des manufactures horlogères et des constructeurs automobiles.

 

oris page 


 

Repéres :

Une voiture : Lotus Esprit
Une Musique : Enigma
Une route : D559 du Lavandou à Saint Raphaël, dans le Var
Un vin : Monthélie
Un livre : L'encyclopédie des 24 Heures du Mans 1923 - 2010 de C. Moity et JM Teissedre
Une montre : Ma Oris WilliamsF1 Team Day Date 2010

 

 

 

AD : Qu’est ce que le Plaisir Automobile pour toi ?

C'est se faire plaisir en conduisant des voitures de rêve. J'ai eu la chance de rouler en Lotus Esprit pendant plusieurs années. Chaque fois que je m'installais derrière son volant frappé du logo d'une marque sept fois championne du monde de Formule 1, j'étais dans un univers à part, mêlant sportivité et luxe, comportement sans concession et cuir Connolly. Rouler devenait un véritable plaisir, quelle que soit la destination choisie, le temps semblait suspendu. J'ai eu également la chance de conduire une Facel Vega II, un véritable mythe de l'histoire automobile française. Un moment de pur bonheur, intemporel ! Le plaisir automobile, c'est également de me retrouver au Mans pendant la semaine des 24 Heures pour vivre la compétition, mais aussi l'ambiance si particulière et la ferveur qu'il y a pendant les vérifications administratives et la course.

Mon Rêve : piloter une GT ou un proto engagés au Mans.

 

20101110 173103.176.721 header1600x800

 

AD : Passionné de Lotus, que penses-tu de la nouvelle orientation que Lotus a décidé de prendre ?

je ne peux que me réjouir du nouveau souffle donné à Lotus par Dany Bahar. Il a réellement bluffé tout le monde en présentant au dernier Mondial de Paris cinq nouveaux modèles particulièrement réussis. J'espère juste que Lotus aura les moyens de ses ambitions. Je trouve la future Esprit agressive à souhait. C'est une superbe GT qui a tous les atouts pour marcher sur les plate-bandes des Gallardo, 458 Italia ou V8 Vantage. Avec en prime la noblesse d'un V8 maison qui a cruellement fait défaut à la précédente génération d'Esprit jusqu'en 1996. Par contre, je regrette que la future Elise abandonne le concept "light is right" - cher à Colin Chapman - qui a fait son succès depuis son lancement en 1995. La berline Eterne fait, elle, renaître le projet "Eminence" conçu par Lotus en 1984. Vivement mars 2013 pour découvrir à Genève la nouvelle Esprit... et écrire un nouveau chapitre dans mon livre !

 

Retrouvez sur notre blog la présenation des deux livres de Rémy, Livre : Lotus Esprit - le grand tourisme à l'anglaise & Livre : Montres et Automobiles de Prestige

Commenter cet article