Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maxime Fontanier

Publié le par Plaisir Automobile

mazda furai portraitPour cette interview, Plaisir Automobile s’est tourné vers l’un des journalistes automobiles le plus doué de sa génération. Maxime Fontanier est avant tout un passionné d'automobiles qui, même si il aime les motorisations nobles, sait que l'avenir de l'automobile passe par des solutions hybrides. Rencontre avec un amoureux d’objets roulants identifiés.

 

FICHE D'IDENTITE.

Une voiture : Mazda MX-5
Une musique : Heathen de Bob Marley Babylon by Bus

Un vin : Rioja Marquès de Riscal 
Une montre : Chopard Grand Prix de Monaco Historique

 Un livre : La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Une route : A82 en Ecosse
 

 

Alan D : Bonjour Maxime, merci d’accorder à Plaisir Automobile un peu de ton précieux temps. Peux-tu tout d’abord te présenter ?

Maxime Fontanier : Je suis journaliste automobile depuis presque 12 ans et donc en quelque sorte un privilégié qui a la chance de vivre de sa passion pour les médias et l’automobile. Après des études de sciences politiques et une école de journaliste, j’ai débuté au sein du pôle multimédia du Nouvel Observateur sur le site lequotidienauto.com. Nous étions quatre pour alimenter le site en bas débit et nous faisions à la fois les textes, les photos, les vidéos et la mise en page. Puis en 2002, je suis rentré à L’Auto-Journal en tant qu’essayeur reporter. Depuis 5 ans j’essaie de filmer mes essais avec un appareil photo compact ou mon iPhone quand je trouve un peu de temps lors des prises de vue. Ces vidéos amateurs n’intéressent pas mon employeur donc je les diffuse gratuitement sur ma chaîne personnelle www.youtube.com/supervroum2 

 

S8 autobahn

 

AD : On retrouve tes articles dans l’AJ et on te retrouve régulièrement sur Direct8, peux tu nous expliquer les différentes étapes d’un essai automobile ?

 MF : Il y a en fait deux types d’essais. Ceux qui sont organisés par les constructeurs. Et ceux qui consistent à mesurer et chiffrer une voiture sur une base d’essai connue afin d’établir une analyse plus détaillée et comparative. Les essais des constructeurs permettent de voyager dans des endroits fabuleux mais aussi de rencontrer les différents responsables de la conception des voitures comme les designers ou les ingénieurs. Les essais effectués en interne sont davantage un travail d’équipe. A L’Auto-Journal, nous disposons de spécialistes pour effectuer des mesures précises de la voiture ainsi que des convoyeurs qui ont aussi une grande connaissance des produits. Nous échangeons des points de vue au sein de la rédaction et nous pouvons tester la voiture sur route lors des reportages photos ou sur le circuit de Montlhéry.

 

aston virage traveling

AD : Maxime, tu as déjà conduit d’innombrables voitures au cours de ta carrière de journaliste, laquelle t’a marqué le plus ? 

MF : N’en retenir qu’une est impossible car les émotions offertes par l’automobile sont multiples. Sur le plan technique, j’hésiterais entre la Honda NSX et l’Audi R8 qui incarnent un certain aboutissement ou la Tesla Roadster qui marque le début d’une aventure formidable. En matière d’esthétique, je dirais l’Alfa 8C. Question comportement routier, ce serait la Lotus Elise. Et sans flagornerie, côté moteur : Le V6 Busso de ton GTV Spider à l’échappement bien libéré figure en tête de liste avec le V8 Ferrari/ Maserati.      

 

ASTON Virage max

AD : Tel un globetrotter, tu parcours le monde entier, tu conduis tout type de bolides, mais quel est pour toi ton meilleur souvenir de journaliste essayeur ?

 MF : D’abord, je tiens à souligner que j’essaie essentiellement des turbo diesel et que je possède une Kia Cee’d break. Mais mon premier essai à Maranello pour le lancement de la Ferrari 360 Modena Challenge Stradale m’a marqué à jamais. Je me revois à l’ombre d’un arbre près de la maison aux volets rouge. Attablé avec Jean Todt et d’illustres confrères, je déguste timidement des pattes aux truffes. Schumi teste sa F1 sur le Fiorano à quelques mètres. Le voir entrer plein pot dans les virages avant d’entendre la boîte mitrailler au rétrogradage me fait avaler de travers. Un verre d’eau sans gaz, puis c’est à moi de prendre la piste au volant de la 360. Sans la moindre consigne,  la moindre connaissance de la piste ni de la voiture…et sous l’étroite surveillance de la télémétrie. Je me suis traîné lamentablement. Mais c’était grand !

 

Scaglietti

 

Repéres :

Une voiture : Mazda MX-5
Une musique : Heathen de Bob Marley Babylon by Bus

 Un vin : Rioja Marquès de Riscal 
Une montre : Chopard Grand Prix de Monaco Historique

  Un livre : La carte et le territoire de Michel Houellebecq
Une route : A82 en Ecosse

 


AD : Comme tout passionné tu as certainement beaucoup de rêves, quelle est la voiture que tu rêverais de conduire un jour et pourquoi ?

MF : J’aimerais pouvoir rouler dans une GT électrique à 300 km/h sans danger, sans bruits, ni odeurs en mode tout automatique et en consultant un iPad. Puis passer en mode manuel débridé pour parcourir des cols alpins avec une sonorité sur mesure. Mais je rêve aussi du Laguna Seca en Cobra, du Monte Carlo en Catheram, du Monteblanco en Aventador, d’un tour de France en Exagon Furtive,…

 

Travers Z4 M Coupé estoril

 

AD : Quelle sont la marque et le modèle le plus mythique selon toi ?

MF : Porsche 911. Puissante et sobre, moderne et aboutie, confortable et précise, discrète et mélodieuse. A consommer sans turbo. J’aime pas les bulles !

 

XTR2 en ville

 

 

 

Merci Maxime pour cette interview, bonne continuation et au plaisir de revoir prochainement.

 

Retrouver régulièrement les essais de Maxime dans l’AJ, sur Direct 8 et sur sa chaine www.youtube.com/supervroum2 .

Commenter cet article