Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rouler tout l'été !

Publié le par Plaisir Automobile

Les beaux jours sont arrivé, la période du top down bat son plein alors profitons en ! Plaisir Automobile vous propose une sélection de cabriolet qui vous permettra de cruiser tout l'été !

 

MAZDA MX5 NA

25 ans de succès et certainement pour encore quelques années, la mx5 reste l'un des modèles phares en matière de roadster. Lancée en 1989, cette presque "ancienne", jouit toujours d'une grande côte de popularité auprès des aficionados. Fiable et toujours plaisante à conduire, cette petite nippone est la parfaite voiture école pour ceux qui souhaite appréhender la conduite d'une propulsion.

on aime :                                                                      on aime moins :

- Look indémodable,                                                        - Habitacle austère,
- Position de conduite,                                                     - Performances du 1.6 90 ch,
- Comportement routier,                                                   - Niveau sonore sur autoroute
- Facile à vivre et plaisante,
- Fiabilité générale,
 

Saab 900 cabriolet : Chic & Décalée

Fleuron de la marque suédoise à son époque de gloire, la mythique Saab 900 Cabriolet Classic fut l'icône de ceux qui voulaient "rouler différent. Parfait pour flâner le long des côtes, ce cabriolet avec quatre vraies places et beaucoup de charme est utilisable par tous les temps grâce à une capote triple épaisseur avec vitre arrière en verre, dégivrante, un spoiler arrière favorisant l'écoulement de l'air au-dessus de la voiture capote repliée. La motorisation reprenait celle de la 900 turbo 16 Aero de 175 ch.

on aime :                                                                      on aime moins :

- 4 vrai places,                                                                 - approvisionnement des pièces,
- Qualité de finition,                                                         - Où la faire entretenir ?,
- Fiabilité générale,                                                         -
remous d'air au dessus de 80km/h
- capote triple épaisseur,
 

Lotus Elise S1, Monsieur ne conduit pas ! Monsieur pilote !

Ici pas de chichis, back to basic avec la première série des Elise : oubliez la direction sans assistance, la moquette, la condamnation centralisée des portes, encore moins de lève-vitres électriques ou de rétroviseurs dégivrants, ni bien sûr d'air conditionné. Même les pare-soleils ont été oubliés ! La roue de secours n'est non plus fournie, mais disponible en option. Il faudra en revanche choisir entre elle et vos bagages si vous comptez vous aventurer loin de chez vous ! Mais l'essentiel est préservé : le poids et un rapport prix/plaisir incomparable... Light is Right !

on aime :                                                                      on aime moins :

- Les performances,                                                        - Volumes du coffre et du réservoir,
- Le freinages indestructible,                                         - Finitions artisanales,
- Les sensations procurées,                                        
- Fiabilité anglaise
- la tenue de route

 

Daihatsu Copen CC, le cabriolet de poche

Quand on pense cabriolet, on pense bord de mer, virolos montagneux mais pas ville ! et bien n'en déplaise à certains ce CC japonnais est fait pour les bouchons ! D'une taille ne dépassant pas les 3,40 la Daihatsu se fofille partout. Motorisé par un 1.3 développant 87ch et affichant un poids de 850kgs, elle atteint les 180km/h, elle saura vous emmener en WE loin des bouchons et de la pollution, vous penserez dans ce cas à ne prendre que votre brosse à dents, le coffre d'un volume de 14l ne pourra rien accueillir de plus.

on aime :                                                                      on aime moins :

- vivacité, performances                                                   - souplesse d'utilisation,
- look craquant,                                                                  - confort,
- sensations d'utilisation,                                                 -
volume du coffre

 

Maserati Grancabrio, pour les amoureux d'opéras

Enclenchez le mode « Sport », qui libère l'échappement, et modifie les lois de passage des rapports. Dès lors, le timide récital vire à l'opéra rock : les 440 chevaux du 4.7 hurlent leur joie à l'unisson et cavalent sans entrave jusqu'au régime de puissance maxi, juché à 7 000 tr/min. Ces sensations, la GranCabrio s'attache à les distiller dans un confort de tout premier ordre. En témoignent sa parfaite isolation phonique et vibratoire, la souplesse de sa suspension active Skyhook ou la délicatesse de sa boîte 6 rapports, qui privilégie la douceur avant toute autre considération.
 

 

on aime :                                                                      on aime moins :

- 4 vrai places,                                                                - Poids,
- Musique du moteur,                                                    - Coût d'utilisation,
- Confort,                                                              
           - Look avec la capote

 

Commenter cet article